jeudi 31 décembre 2009

Annick de Souzenelle, le chemin intérieur

Grands maîtres spirituels, hommes de foi… le discours autour de la spiritualité fait, en général, la part belle aux hommes. Pourtant, les femmes qui ont fait l'expérience du chemin intérieur sont nombreuses et leur expérience est tout autant passionnante. Annick de Souzenelle est l’une d’entre elles. Conférencière, auteure, elle a signé de nombreux ouvrages dans lesquels elle témoigne de sa propre quête spirituelle. (mars 2008)

Annick de Souzenelle nous lance un appel. Avant la nouvelle année, entendons-le !

mercredi 30 décembre 2009

Un entretien avec Arnaud Desjardins

« SEUL, NOUS NE POUVONS PAS
VOIR LA VERITE

mardi 29 décembre 2009

Changement

Retour vers "Le grand silence"...





 Dans un monastère particulièrement austère, celui de la Grande Chartreuse, au cœur des Alpes françaises, le réalisateur allemand Philip Gröning a passé six mois. Le film qu’il en a tiré présente un univers hors du temps, loin de la modernité. Le documentariste parle de sa démarche. 



lundi 28 décembre 2009

La sagesse des mains

La belle-mère et sa bru vivaient sous le même toit. Depuis le début, les deux femmes ne pouvaient se supporter. Le mari, lâche comme la plupart des hommes dans cette situation, se gardait bien de prendre parti.
La vie de la jeune femme était devenue intolérable et elle éprouva une haine sans bornes pour son bourreau de belle-mère. Elle résolut de la faire disparaître discrètement et décida donc d'aller consulter une vieille chamane vivant dans une cabane de branches, non loin du village. Sans manifester la moindre émotion, la vieille écouta sa funeste demande.
Elle ferma les yeux un long moment et répondit enfin : "En matière de poison, il faut être très prudent. Je vais vous donner un mélange d'herbes toxiques qui agissent très lentement. Pour activer leur effet, vous devrez masser votre belle-mère deux fois par jour. Mais pour qu'elle accepte ce traitement, vous verserez tout d'abord cette préparation dans sa nourriture. Elle sera malade quelques jours. Quand le médecin du village l'aura auscultée sans trouver de remède, envoyez-moi chercher. Je donnerai alors la prescription".
Le plan se déroula comme prévu. La vieille de la montagne fut appelée au chevet de la belle-mère. Elle prescrivit une tisane et des massages deux fois par jour pour un mois. Elle montra à la jeune femme comment les exécuter. Par la vertu des massages quotidiens, la belle-mère se détendit et son caractère se bonifia. Les deux femmes se rapprochèrent, leurs énergies s'harmonisèrent. Au bout de quinze jours, elles étaient devenues comme mère et fille, liées par une véritable affection. La belle-fille fut prise de remords. Elle courut jusqu'à la cabane de la magicienne pour lui demander un antidote.
La vieille l'accueillit avec un sourire radieux : "Ne vous inquiétez pas, ma fille, la tisane est inoffensive. Elle est même bénéfique. Tout s'est déroulé comme je l'avais prévu. La pratique du Tao nous enseigne à transformer le négatif en positif."

Ce fut comme une révélation pour la jeune femme. A partir de ce jour, elle revint souvent rendre visite à la vieille de la montagne pour suivre ses traces sur les sentiers de la sagesse. Elle prit ensuite sa succession comme médecin des corps et des âmes, surtout à travers l'art du massage, qu'elle transmit généreusement. Peut-être est-elle à l'origine de cette jolie habitude familiale en Orient de se masser les uns les autres au quotidien ? Une tradition qui peu à peu voyage vers l'Occident.
Sagesse taoïste (extrait de l'art et la voie du shiatsu familial de Bernard Bouheret)

dimanche 27 décembre 2009

samedi 26 décembre 2009

Jacqueline Kelen et la saveur de Dieu

Déjà mis en audio sur Phytospiritualité, voici la vidéo où Jacqueline Kelen nous fait partager la passion...

Une plume atypique. Un langage clair, sans concession. Jacqueline Kelen a publié une trentaine d'ouvrages. Enfant solitaire et heureuse, la lecture faisait partie de sa vie. Habitée depuis toujours par une sensation : « il me semblait que j'avais déjà mille ans, que je venais de bien plus loin que le jour de ma naissance » dit-elle.
Croyante, malgré les épreuves endurées, elle n'a jamais douté de cet amour total venant de Dieu.
Envoyer à un ami Version imprimable
Jacqueline Kelen
Jacqueline Kelen[TSR]

La saveur de Dieu

Jacqueline Kelen
Jacqueline Kelen[TSR]
Artistes, grands philosophes, grands amoureux, personnages héroïques ont été pour elle des compagnons, des exemples, ses contemporains. Les mythes la nourrissaient. Tous parlaient d'une même saveur de Dieu et convergeaient vers un sommet. Le langage des sages et des mystiques est universel dans sa diversité.

C'est dans cet extraordinaire univers que Jacqueline Kelen nous emmène de livre en livre. Elle nous permet d'entrouvrir des portes. Mettez-y le pied, vous accéderez à votre divinité.

vendredi 25 décembre 2009

Bonne fête à tous !


Toute la vie est une vibration. Ce que vous appelez la vie est pure énergie. Cette énergie est toujours en vibration constante. Elle se déplace sous forme d'ondes. Les ondes vibrent à des vitesses différentes, produisant des degrés variables de densité, ou de lumière. En retour, cela produit ce que vous appelleriez de multiples "effets" dans le monde physique - en fait, divers objets physiques. Mais tandis que les objets sont différents et distincts, l'énergie qui les produit est exactement la même.  
Neale Donald Walsch


Jacqueline Kelen et la pleine solitude

Pour ceux et celles qui ne l'ont pas entendu, vous pouvez maintenant la voir :

Pour l'écrivain Jacqueline Kelen, la solitude représente aussi un état de plénitude qui permet la créativité et le déploiement de la vie intérieure.

Envoyer à un ami Version imprimable
Jacqueline Kelen
Jacqueline Kelen

La solitude n'est pas l'isolement

"Il y a en chacun de vous une solitude qui est ce que vous avez de plus précieux. Une solitude inaliélable, magnifique, qui est la solitude de l'esprit." C'est sur ces mots que Jacqueline Kelen termine son ouvrage. Ecrivain couronné par les libraires, diplomée de lettres calssiques, elle consacre la plupart de ses livres et séminaires au déchiffrement des mythes de la civilisation occidentale ainsi qu'à l'étude de la voie mystique.
La solitude qui effraie tant ses contemporains parce qu'ils la confondent avec l'isolement, est un cadeau royal aux yeux de l'auteur. C'est elle qui l'a fait tenir debout, avancer, créer, souligne-t-elle dans l'entretien qu'elle a accordé pour RACINES.

mercredi 23 décembre 2009

mardi 22 décembre 2009

Nicolas Hulot nous présente Pierre Rabhi

Pierre Rabhi ou le Paradigme de la modernité

Richard Moss




Pour les éditions le Souffle d'or,
Gilles Farcet interviewe Richard Moss :

Deuxième partie :



lundi 21 décembre 2009



Pour les éditions le Souffle d'or,
Gilles Farcet interviewe Richard Moss :

Première partie :



La cristalline blanche neige

Neige, dendrites, cristaux, poudreuse... une petite réflexion pour l'hiver ! :

dimanche 20 décembre 2009

Hymne à la neige

Des flocons ont déposés leurs cristaux de fêtes. Ecoutons la blanche beauté ! :

samedi 19 décembre 2009

jeudi 17 décembre 2009

Les maîtres du maître



Arnaud Desjardins a eu plusieurs rencontres majeures avec différents maîtres. Ci-dessus vous sont présentés Gurdjieff, Ma Anandamayi et Swami Prajnanpad
Tiré de Psychologies magazine du mois de septembre 2009

mercredi 16 décembre 2009

Psychologie, développement personnel ou spirituel

Jacqueline Kelen, venue présenter son dernier livre, La Puissance du Coeur (Ed La Table Ronde) répond aux questions d'Audrey Fella. Jacqueline Kellen distingue ici la place du spirituel parmi le "tout" psychologique et les nombreuses techniques actuelles du développement personnel.

Le symbolisme du coeur avec Jacqueline Kelen

lundi 14 décembre 2009

La décroissance doit croître...

Un petit aperçu sur la décroissance et les décroissants... avec Pierre Rabhi notamment :

samedi 12 décembre 2009

La voie de l'arc au Japon ou Kyudo

Le kyūdō est un art martial Japonais (budō), issu du tir à l'arc guerrier (kyūjutsu). Cette discipline se singularise de sa contrepartie occidentale par les influences mélangées propres à la culture japonaise: le zen, le Confucianisme et aussi le taoïsme et shintoisme.

Extrait d'un documentaire sur le japon

vendredi 11 décembre 2009

Une racine épanouie...



Le cimetière des enfants perdus au Japon

'Mont Osore, ''le mont de la crainte'', situé aux confins septentrionaux de Honshû. Considéré comme le lieu privilégié de contact avec les esprits des défunts, ce volcan à activité fumerolienne est l'une des principales montagnes sacrées du Japon'

jeudi 10 décembre 2009

A l'écoute du coeur des arbres...

Un petit conte malgache pour honorer les arbres qui sont les racines de notre présence sur cette planète :

mercredi 9 décembre 2009

Christian Bobin et le presque rien

On entend parfois (ça revient comme une question métaphysique qui s’enorgueillirait de ne pas avoir de réponse) : « Où donc était Dieu à Auschwitz ? » Mais, la réponse, on l’a : il était dans les chambres à gaz ! Il était dedans ! Dieu est le plus fin du fin du fin de la vie. Tellement transparent qu’il est indéchirable. Le dernier fil ne lâche pas. Tout le reste va lâcher. Nos solidités, nos savoirs, nos volontés ne tiennent pas la route. Tôt ou tard, elles cassent - d’autant plus facilement qu’elles sont crispées sur elles-mêmes. Mais un duvet de moineau ou l’aigrette du pissenlit, ça ne se brise pas. C’est tellement léger que ça ne peut pas connaître cette mésaventure. Moi, le Dieu dont je parle parfois, sans doute trop d’ailleurs, il ne tient pas dans le coffre-fort d’une église ou d’un dogme. Il tient dans la poitrine d’un rouge-gorge. Plutôt étonné, comme le sont les rouges-gorges, de nous trouver sur sa route.
Christian Bobin

Extrait de l'interview de Nouvelles Clés

mardi 8 décembre 2009

Emergeance

"Le non-faire peut émerger de l'action comme de l'immobilité.
 L'immobilité intérieure de celui qui agit se mêle à l'activité extérieure de telle façon que l'action agit par elle-même." 
Jon Kabat-Zinn
Jon Kabat-Zinn, né le 5 juin 1944, est un professeur émérite de médecine. Il a fondé et il dirige la Clinique de Réduction du Stress (Stress Reduction Clinic) et le centre pour la pleine conscience en médecine (Center for Mindfulness in Medicine, Health Care, and Society) de l'université médicale du Massachusetts. Il enseigne la « méditation de la pleine conscience » (mindfulness meditation) comme une technique destinée à aider les gens à surmonter leur stress, leur anxiété, leur douleur et leur maladie. Il est membre du conseil d'administration du Mind and Life Institute, qui a pour but de promouvoir un dialogue entre la science et le bouddhisme.

Génocide aux Maldives...

Le réchauffement climatique et ses effets immédiats :

dimanche 6 décembre 2009

Internet nuit gravement à la planète

Désolé, mais le virtuel est un grand consommateur de réalité... Internet a une empreinte carbone sur notre environnement. Consommons et consumons.

samedi 5 décembre 2009

La vie a bon dos et vous ?

Une explication et quelques conseils sur le mal de dos... Ce dos qui nous supporte à longueur de journée...

vendredi 4 décembre 2009

Pas d'huile d'argan sans arganier...

L'huile d'argan (ou d'argane) est tirée de l'arganier, arbre endémique du Maroc, présent essentiellement au sud-ouest du pays entre Agadir, Essaouira et Taroudant. Elle est très utilisée dans la cuisine traditionnelle de cette région. Riche en vitamine E, en antioxydants, elle est aussi utilisée pour ses importantes propriétés cosmétiques. Arguons que l'argan n'a de prix que par l'arganier :

Fontaine de vie


" Depuis ma tendre enfance, je m'arrête toujours devant un jet d'eau, parce que pour moi c'est le miroir de la vie. Les êtres vivants - le prix Nobel Ilya Prigogine l'a démontré - sont des structures dissipatives et des processus instables : c'est ce qu'un jet d'eau représente. Remarquez que cette structure souple, variable, instable, est tout de même stable un certain temps. Mais dès qu'on arrête la pression, il n'y a plus de structure, il n'y a plus de jet d'eau. Ainsi en est-il de la vie. "
Henri Laborit (1914-1995) neurobiologiste et philosophe

jeudi 3 décembre 2009

Flashmob pour l'association "la chaîne de l'espoir"

24 jours pour 24 enfants

Un flash mob, terme anglais traduit généralement par foule éclair ou mobilisation éclair, est le rassemblement d'un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d'avance avant de se disperser rapidement. Le rassemblement étant généralement organisé au moyen d'Internet, les participants (les flash mobbers) ne se connaissent pas pour la plupart. Le terme foule éclair s'applique généralement seulement aux rassemblements organisés via des médias sociaux ou emails viraux, plus qu'à ceux organisés par des sociétés de relations publiques ou pour une "cascade publicitaire".

Plutôt lin que l'autre

Changeons de textile, c'est : "pas coton" !

Le plus beau vêtement qui puisse habiller une femme, 
 ce sont les bras de l'homme qu'elle aime.
Yves Saint-Laurent

mardi 1 décembre 2009

Yin et Yang



Ainsi, si le corps de l'homme est la partie la plus visible, l'esprit de l'homme en est la partie invisible. Comme le disait Paracelse : "L'invisible est l'exacte moitié du visible." 
Dans toutes les traditions spirituelles, il est demandé aux hommes de maîtriser leurs actes, mais aussi leurs pensées. "Vous êtes ce que vous pensez", nous dit Bouddha. 
Dans un homme équilibré, il y aura sans cesse alternance entre esprit et corps. Trop d'esprit, l'individu "quitte la terre" et perd le bon sens et la tempérance. Trop de corps, l'individu devient lourd, matérialiste. Pour les Taoïstes, ce mouvement d'équilibre est binaire, il ponctue le temps et son emblème est le Cercle. 
Tout passe, tout n'est que flux et reflux, le temps n'est plus une durée mais un rythme. Le temps ne passe pas, c'est l'homme qui traverse l'espace et le temps. Le jour succède à la nuit, la nuit succède au jour : l'un se transforme en l'autre, il n'y a que des mutations. 
Vieillir n'est pas aller vers une fin inéluctable, vieillir c'est mûrir, c'est monter vers une nouvelle naissance dans un cycle éternel. La société moderne est bien cruelle qui veut nous faire vieillir sans mûrir : voilà pourquoi cette vieillesse est devenue une chose infâme, redoutable, alors qu'elle était infiniment respectée dans les sociétés traditionnelles. 
C'est donc dans la mutation, dans l'alternance, dans le mouvement cyclique que toute vie prend forme. Tout semble être parti de la nuit. 
C'est la nuit qui a précédé le jour, c'est dans l'obscurité que se fait toute gestation : graine, oeuf, larves, utérus. Ainsi, dans la Bible, Dieu tire le monde des ténèbres, Lux Fiat, et la lumière fut. La vie peut com mencer. Les deux pôles de ce mouvement binaire ont été définis par les Chinois par les termes Yin et Yang.
Extrait de "L'art et la voie du shiatsu familial" de Bernard Bouheret

lundi 30 novembre 2009

Arnaud Desjardins et un ashram en ardèche


"Ma Anandamayi compare souvent son ashram à un hôpital. Le disciple est un champ de bataille (cf la Bhagavad Gîta), un champ où luttent le sommeil et l’éveil, l’erreur et la vérité, l’esclavage et la libération. Depuis les percées de blindés jusqu’à la guerre de tranchées, toutes les formes de combat se poursuivent en lui entre les ténèbres et la lumière, l’irréel et le réel, la mort et l’immortalité. L’ego, the mind, maya ont la vie dure — très dure —, un formidable pouvoir hypnotique et un inépuisable répertoire de ruses, pour duper et maintenir en prison l’homme ou la femme qui aspire à la libération."
Les chemins de la sagesse – Arnaud Desjardins

Parrainer une ruche pour sauver les abeilles


Les abeilles sont nos amis , il faut les aimer aussi ! Chaque action compte !
Un toit pour les abeilles

dimanche 29 novembre 2009

Matthieu Ricard et la méditation


Extrait d'un article du site "passeport santé" :
Matthieu Ricard: «Méditer, c'est atteindre la liberté d'esprit»
17 septembre 2009 – Au-delà du regard parfois mystique qu’on lui porte, la méditation est une pratique terre-à-terre qui permet de maîtriser ses pensées et d’atteindre une certaine liberté d’esprit. C’est l’essence du message qu’a livré le moine bouddhiste Matthieu Ricard, dans le cadre d’un séminaire sur la méditation qu’il a animé à Montréal.
Français d’origine vivant maintenant au Népal, Matthieu Ricard soutient que méditer « permet essentiellement d’apprendre à mieux se connaître soi-même et de cultiver une manière d’être optimale, axée vers le bonheur et l’altruisme ».
Un état de pleine conscience 
Selon lui, l’introspection qui découle de la méditation régulière n’appelle pas tant une remise en question de soi-même qu’un recentrage sur ce qui est positif en soi.
« S’il est vrai que tant nos qualités que nos travers forment notre identité et qu’il faut savoir s’accepter tel qu’on est, se changer soi-même par la méditation, c'est éviter de devenir esclave du flot des pensées négatives qui inondent l'esprit », a-t-il expliqué.
Pour quiconque craindrait de perdre son identité en méditant, Matthieu Ricard répond qu’au contraire, la méditation apporte un état de pleine conscience, de lucidité qui nous rend moins vulnérables à ce qu’il appelle les « enchaînements mentaux ».
D’après le moine bouddhiste, nos émotions amplifient souvent la réalité : ce qui était attrayant devient indispensable; ce qui est déplaisant devient détestable.
Aussi, méditer permet d’être moins vulnérable aux agitations extérieures, tout en étant plus à l’aise dans les relations sociales.
« Le vrai bonheur, c'est d'avoir la maîtrise de son esprit et de le libérer des émotions destructrices : voilà l'esprit de la méditation », a conclu l’interprète francophone du dalaï-lama.

Méditation  :  Comment méditer?
D'abord, on choisit un moment et un lieu calmes. Le matin, par exemple.
Ensuite, on s'assoit de façon équilibrée (en tailleur) : colonne vertébrale droite, jambes croisées, épaules vers l'avant, menton légèrement rentré. Puis on ralentit le flot de ses pensées, sans toutefois s'anesthésier : on reste dans un état d'esprit stable et clair. Les yeux restent entrouverts et le regard vague, en fixant le vide légèrement à l’avant de son nez. Les mains sont posées l'une dans l'autre (la droite dans la gauche), ou encore sur les genoux. La pointe de la langue se pose dans la cavité du palais, derrière les dents.
On cherche à être ni tendu, ni relâché. Puis on se concentre sur sa respiration : on prend conscience de l'air qui entre et sort des narines. On suit le souffle tel qu'il se présente. Il y aura inévitablement des distractions extérieures ou des pensées perturbatrices. On les constate, sans leur accorder d'importance ou les alimenter, et on les laisse passer « comme un oiseau qui passe dans le ciel sans laisser de trace ».
On ne doit pas culpabiliser d'être ainsi distrait : on se recentre tout simplement sur sa respiration. Pour s’aider à se recentrer, on peut répéter un mantra si on le souhaite.
« Pour connecter avec son esprit, il vaut mieux effectuer de courtes séances de méditation sur une base régulière - tous les jours ou tous les deux jours, par exemple, plutôt que de faire de longues séances irrégulières », insiste Matthieu Ricard.

Pommes, feu bactérien et antibiotiques... (2)

Pommes et antibiotiques : quels risques ?

samedi 28 novembre 2009

Le plus ancien fruit... un péché de pomme (1)

Il me reste encore quelques pommes à cueillir... Chacune a un goût différent... Le plaisir de les manger sans produits ajoute à la dégustation. Un documentaire suisse sur la pomme, l'un des fruits symboliques par excellence:

Le mot « pomme » vient du latin pomum qui désigne le mot commun « fruit » - Pomona est la déesse des fruits. En latin, la pomme est appelée malum (qui a donné mela en italien ou mar en roumain). Le mot « pomme » a remplacé malum car la pomme demeure le fruit, le pomum, par excellence.

Une bouche, deux oreilles



vendredi 27 novembre 2009

Aimer avec Christiane Singer

15 secondes avec Christiane Singer
"Ne jamais oublier d'aimer exagérément : c'est la seule bonne mesure.”  “Je vous le jure. Quand il n'y a plus rien, il n'y a que l'Amour. Il n'y a plus que l'Amour. (...) L'amour n'est pas un sentiment. C'est la substance même de la Création.” 

Il y a un décalage sonore mais l'écoute suffit... Née à Marseille, lectrice à l'université de Bâle, puis chargée de cours à l'université de Fribourg, Christiane Singer était écrivain et vivait en Autriche où elle est décédée en Avril 2007. Formée à la leibthérapie selon Durkeim, elle animait conférences et séminaires. Elle est l'auteur de plusieurs romans, notamment "La mort viennoise" (Prix des librairies 79), "La guerre des filles", "Histoire d'âmes" (Prix Albert Camus 89) et "Une passion" chez Albin Michel et le Livre de Poche, "Du bon usage des crises" chez Terre du Ciel et Albin Michel et "Rastenberg" (A. Michel).

Sagesse taoiste flottante


LA BARQUE VIDE 
Imaginez une barque naviguant sur un fleuve. Qu'une autre barque vide de tout occupant et dérivant en vienne à la heurter, les mariniers fussent-ils des hommes vulgaires, de basse condition et vindicatifs, ne pourront se fâcher. Mais qu'un homme ait le malheur de se trouver dans la barque à la dérive, ils commenceront par crier pour qu'il les évite. S'il ne les entend pas, ils hurleront et le frapperont sûrement s'il en vient à les heurter et endommage leur bien. En résumé, la barque n'excite nullement la colère tant qu'elle est vide. Elle ne la provoque que lorsqu'elle est habitée. De la même manière, qui peut offenser ou faire du mal à celui qui aura su s'affranchir de son moi ?

jeudi 26 novembre 2009

Sagesse taoiste tranchante


LE VOLEUR DE HACHE
Un homme avait perdu sa hache. Alors qu'il la cherchait, apparut le fils de son voisin. Son allure était immanquablement celle d'un voleur de hache. Tout en lui trahissait le vol : l'expression de son visage, sa façon de parler, sa manière de se déplacer. Bref, tous ses mouvements, tout son être, exprimaient sans nul doute aucun le voleur de hache.


Alors qu'il allait admonester le fils du voisin. l'homme trébucha sur l'outil enfoui sous des feuilles. Il l'avait oublié l'avant-veille après avoir coupé du bois à la tombée de la nuit. Soudain, le fils du voisin n'avait plus rien d'un voleur de hache. Tout son être reflétait l'innocence, la tranquillité et le bon voisinage.

mercredi 25 novembre 2009

Qu'il est doux parfois...


A Dom Yvon Moreau
« Qu'il est doux parfois d'être de ton avis,
frère aîné, ô mon corps,
qu'il est doux d'être fort
de ta force,
de te sentir feuille, tige, écorce
et tout ce que tu peux devenir encor,
toi, si près de l'esprit.


Toi, si franc, si uni
dans ta joie manifeste
d'être cet arbre de gestes
qui, un instant, ralentit
les allures célestes
pour y placer sa vie. »


Rainer Maria Rilke, 
Vergers

mardi 24 novembre 2009

Joshin Luce Bachoux (3) et le symbole du Buddha

Un dernier morceau d'anthologie : une méditation à la télévision... Silence et ex voto :

I shin den shin, de mon âme à ton âme….c’est la transmission du zen telle qu’elle se passe depuis bouddha, la transmission de ce qui est au delà des mots, de ce qui est l’essence de notre existence…
Pour la première fois, "noms de dieux" reçoit ce soir une femme adepte du bouddhisme. Née en France en 1950, Jôshin Luce BACHOUX a commencé à pratiquer la méditation assise ("zazen") au début des années 80. Après avoir fréquenté plusieurs "dojos" en France et en Italie, elle s'est rendue au Japon, le berceau du bouddhisme zen. Dans la tradition du "Soto zen", importé de Chine au XIIIème siècle par le moine japonais Dôgen, elle a vécu pendant plusieurs années dans un monastère de la région de Tokyo où elle a été ordonnée et où elle a reçu "le Sceau de la Transmission". En clair, la nonne était reconnue apte à ordonner à son tour. En 1991, son maître, Moriyama Roshi, lui a confié la mission de rentrer en France et d'y fonder un temple. Un an plus tard, "Jôshin Sensei" ouvrait les portes de "La demeure sans limites" à Saint-Agrève, en Ardèche, un petit monastère qui accueille tous ceux et toutes celles qui veulent partager pour un bref séjour ou pour plus longtemps, la vie rituelle dans le respect de la Voie du Bouddha.En 2001, l'hebdomadaire chrétien français "La Vie" lui proposait de tenir régulièrement une chronique dans ses colonnes. Très vite, ces textes typiquement zen, empreints d'une spiritualité aussi simple que profonde, ont rencontré, auprès des lecteurs, un accueil enthousiaste. Huit ans plus tard, ils continuent à paraître à côté d'articles traitant de différents aspects de la vie chrétienne aujourd'hui, dans un esprit de grande ouverture interreligieuse. Mais ce n'est pas tout : depuis quelques semaines, ils ont donné lieu à la publication d'un livre paru aux Editions Desclée de Brouwer, en collaboration avec "la Vie" : "Journal de mon jardin zen". Un merveilleux livre de sagesse.
Producteur: Blattchen Edmond Journaliste présentateur: Blattchen Edmond Réalisateur: Dochamps Jacques

lundi 23 novembre 2009

Joshin Luce Bachoux (2) et le bonheur


"Même si l'on a pas d'autre préoccupation que de vivre heureux au quotidien, la sérénité et la paix de l'esprit sont les garants d'une vie de bonheur et de joie ; cette paix de l'esprit s'enracine dans l'affection et la compassion.
Tant que l'on manque de cette discipline intérieure qui procure la paix de l'esprit, peu importe les facilités matéreilles ou la situation, elles ne vous offriront jamais la joie."
Le Dalaï-Lama

Arnaud Desjardins et la découverte du bouddhisme

Le bouddhisme à découvrir avec Arnaud Desjardins

dimanche 22 novembre 2009

Joshin Luce Bachoux (1)


« Attention ! » Je me précipite à travers la cuisine, mais trop tard : Lise a déjà buté contre la chaise qui n’a pas été bien remise en place. Ennuyée, je commence à m’excuser, mais elle me
coupe gentiment : « Ce n’est rien, tu sais », et poursuit méthodiquement son chemin vers la salle de bains. Lise est venue chez nous pour trois mois ; elle est non-voyante depuis l’âge de 25 ans. Nous avons cherché comment préparer au mieux son séjour, mais il me semble que nous avons oublié beaucoup de choses. Comment imaginer le monde dans lequel elle vit ?...

Voir le bel article en entier sur le monde d'une aveugle...

Tous les articles sur Joshin Luce Bachoux

samedi 21 novembre 2009

Portes de la perception


« Si les portes de la perception s'ouvraient, tout apparaîtrait tel qu'il est : infini.
Car l'homme s'est enfermé lui-même
et voit toutes choses à travers les étroites fissures de sa caverne. »
William Blake
Le Mariage du Ciel et de L'Enfer ( 1793)

Christian Bobin, plume de lumière


Pour ceux qui aiment écouter Christian Bobin, voici un lien qui vous propose une heure d'écoute...

Pourquoi les fleurs sentent-elles ?


Catherine Lenne , chercheur en physiologie végétale, nous fait sentir la richesse olfactive des plantes (juillet 2007) :



vendredi 20 novembre 2009

Qu'y a-t-il derrière l'univers ?


André Brahic (né en 1942 à Paris), astronome, physicien français et astrophysicien tente de répondre à cette question (juillet 2007) :



Pourquoi les moines n'ont pas le droit de se marier ?


Odon Vallet répond à cette question posée par un enfant :
France Inter juin 2008



jeudi 19 novembre 2009

Un miel en béton ou une poésie liquide...

Une émission poétique de France Culture en juillet 2007 sur le miel et les abeilles en ville... A déguster (28 min.)




Une quinzaine de ruches, Olivier Darné (apiculteur, plasticien) distribue ses tartines sous le titre : Voulez - vous du butin ? Un miel béton garanti, pur soleil de banlieue, récolté dans les jardins ouvriers du stade de France...


photo du site d'Eric Tourneret sur le peuple des abeilles
Egalement une interview d'Eric Tourneret à propos de son ouvrage "Cueilleurs de miel"

mercredi 18 novembre 2009

Les pieds à l'endroit

Une preuve naturelle de l'interdépendance


Voici l'histoire d'une relation entre fourmi, plante et herbivore (en 2min.) qui nous amène à prendre conscience de ce que nous ne voyons pas si souvent : l'interdépendance :



lundi 16 novembre 2009

Les plantes invasives (1ère partie)

Balsamine géante, renouée du japon, berce du caucase, ambroisie à feuilles d'armoise et autres plantes qui s'implantent sans se poser la question de la biodiversité...

Les plantes invasives

dimanche 15 novembre 2009

Composés perfluorés ou la nocivité non biodégradable


J'ai lu un article dans l'excellente revue "Les 4 saisons du jardin bio" n°179 et cela m'a procuré des frissons dans le dos. Cette propension de l'homme à s'amuser avec le feu prouve que la notion d'interpédance n'est pas encore intégrée. Je vous laisse lire et frissoner grâce à ces ces deux liens concernant les composés perfluorés ou PFOS.
Les PFOS sont partout.
L'élimination impossible

samedi 14 novembre 2009

La maladie d'Alzheimer et Christian Bobin

La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative du tissu cérébral qui entraîne la perte progressive et irréversible des fonctions mentales. Le père de Christian Bobin était atteint de cette maladie. Il nous en parle. (émission de Radio Canada)

vendredi 13 novembre 2009

La souveraineté du vide avec Christian Bobin (3)


Dernière partie de l'émission de France Culture
"Les racines du ciel" par Frédéric Lenoir (8 min.)




jeudi 12 novembre 2009

La poésie vitale avec Christian Bobin (2)


Suite de l'émission avec Christian Bobin (31 min.)




La sainteté, c'est juste de ne pas faire vivre le mal que l'on a en soit... Le manque d'attention est la racine du mal

mercredi 11 novembre 2009

La poésie spirituelle et Christian Bobin (1)


Christian Bobin, né le 24 avril 1951 au Creusot, est un colporteur de magies quotidiennes. Dès la publication de ses premières plaquettes poétiques, il est apparu comme une voix évidente. Pourtant, il venait sans escorte, sans blindage théorique, sans corset rhétorique, sans aucun formalisme cousu de fil barbelé.
Le scandale voulait qu’il ait précisément quelque chose à dire et que sa parole ait un goût de source, un goût de rosée, un goût de matin du monde.