samedi 31 août 2013

L’appel à la vie, plus fort qu’Auschwitz (3)

Plusieurs juifs priaient jusqu’à l’entrée dans la chambre à gaz. "Comment pouvait-on prier avec tant de ferveur un Dieu insensible à ce point ?" Magda se rappelle quand et pourquoi elle a reçu un jour de la part d’une mourante quatre petits bouts de pain moisis, et ce que ce geste a pu signifier, au propre comme un figuré.

Dieu dans l’horreur des camps (3/5)
(24 min - rsr - 2012)




Aucun commentaire: