mercredi 7 décembre 2011

Les arbres en marche par Julos Beaucarne

Les arbres alignés de France, de Belgique et d'ailleurs sont des hymnes à la grande Nature, ils sont des capteurs puissants et quotidiens de l'univers en son entier, les arbres alignés sont des récepteurs puissants du cosmos et de tous ces univers qui grouillent et parlent et s'expriment et émettent à la lisière du système solaire avec les exo-planètes et tout l'inconnu qui vibre au-delà du mystère des années lumières, au-delà des immenses distances qui bouleversent nos esprits.

Les arbres sont des observatoires puissants, des récepteurs immobiles de toute la grande Vie. Nous, les êtres humains nous sommes tous et toutes faits de la même matière que l'univers et que les univers au-delà de notre univers. Les arbres, ces quotidiens témoins nous disent que nous sommes beaucoup plus larges que nous ne pensons, que nous sommes reliés à la moindre poussière d'étoile, que nous sommes nés pour beaucoup plus que nous ne pensons et pour beaucoup plus que l'on veut bien nous faire croire.

Les arbres sont des veilleurs, des éclaireurs, ils enregistrent, ce sont de puissants sismographes, des capteurs puissants d'énergie . Se frotter à un arbre, c'est apprendre, c'est capter qui nous sommes en notre largitude, en notre immensité c'est découvrir que nous avons étés créés pour plus que nous ne pensons .......

Nous sommes tous et toutes des arbres qui marchent.

Julos Beaucarne
24 août 07
Tourinnes-la-Grosse


Hier Julos est allé annoncer au gros chêne (le plus vieil arbre de la forêt de Meerdael) la disparition apparente et prochaine du vieux marronnier de la place de Tourinnes-la-Grosse. 
Source : blog de Julos Beaucarne

4 commentaires:

Marie Surya a dit…

La 1ère photo est magnifique !
on dirait que arbres communiquent avec le ciel ...

Jean a dit…

"Quand il y a ressenti, il n'y a pas pensée. La sensibilité brûle la pensée." (Eric Baret)

Oui ....
Mais il faut se méfier du ressenti .
Je peux ressentir une douleur , un malaise .
Si je le vois comme une chose désagréable , je porte un jugement non explicité par une pensée , et ce manque de neutralité , cette non-acceptation ,n'a aucune valeur libératrice .
Ce qui libère , c'est la TOTALE non pensée , le ressenti PUR , sans coloration positive ou négative .

Bon , maintenant que j'ai jeté ma "gourme " , (il m'est bien difficile de me taire quand on ne me demande rien ) , je dois dire combien j'apprécie votre blog même si je laisse bien rarement un mot !

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS a dit…

J'ai eu le plaisir d'écouter Julos , il y a très très longtemps. et le revoir ainsi au pied d'un arbre, lui ressemble beaucoup.
C'est double plaisir pour moi, de lire son texte et de le revoir.

Roger

Acouphene a dit…

Marie, oui j'aime beaucoup cette photo...

Merci Jean et il est logique que vous laissiez un commentaire sur ce post arboré...

Merci Roger, votre blog est un chemin superbe... La nature mise en valeur...