jeudi 3 juillet 2014

Rencontre bienfaisante...


"Parfois on a fait tout ce qu'il fallait faire et néanmoins la vie ne réponds pas. Ce n'est pas la peine de se demander si on s'y est mal pris car là n'est pas la question. On peut avoir fait tout le nécessaire mais peut-être n'était ce pas le moment opportun ou y a-t-il une cause que nous ignorons. Travaillez donc avec votre existence telle qu'elle est. Souvent, c'est l'attente elle-même qui éloigne la réalisation. Si vous vous contentez d'être un avec ce qui est, avant même de vous en apercevoir vous aurez déjà obtenu ce que vous vouliez depuis toujours. C'est comme si, dès que vous arrêtez de tendre vers quelque chose, cette chose vers laquelle vous tendez vous tombe dans le giron".

Lee Lozowick
(Extrait de "OUI et alors",
 Editions La Table Ronde, 2001)


Tous les jours, à chaque minute, la vie nous pose une demande : la demande d’une action, d’une action juste. La vie nous demande une action comme on nous demanderait combien font 3 fois 5 et notre action sera la réponse adéquate, appropriée, juste, à cette demande, la demande des conditions et circonstances dans l’instant.
Tant qu’il y a mental et émotion, la réponse sera n’importe quoi qui nous satisfasse, que nous croirons juste, et qui ne le sera pas. Que se passe-t-il ? Cette réaction, absolument indigne du nom d’action, qui ne correspond pas à la réalité d’une demande, mais simplement à notre aveuglement, va produire des résultats que le mental n’aura pas su prévoir et qu’il refusera ensuite. 
On moissonne ce qu’on a semé et nos actions ont d’innombrables conséquences. Chacune de nos actions met en jeu une nouvelle chaîne de causes et d’effets, d’actions et de réactions. Ce mécanisme, bien connu de tous ceux qui ont étudié les doctrines hindoues ou bouddhistes, le mécanisme du karma, fait que l’ego, tout en cherchant et en ne cherchant que sa satisfaction et son bien-être, se trouve, de jour en jour et d’année en année, dans des situations difficiles, imprévues, décevantes, et que le bonheur parfait lui échappe toujours. 
Il n’y a dans cette direction aucune espérance de paix ni de joie qui demeure...

Arnaud Desjardins 
(Adhyatma yoga
À la recherche du soi, tome 1)


7 commentaires:

atelierflore a dit…

Tout simplement merci pour ces messages au quotidien

Acouphene a dit…

Merci Atelierflore.
C'est étonnant car je me demandais aujourd'hui si je poursuivais ce blog à ce rythme étant donné qu'il y a plein d'autres sources de ce type et que je n'avais pas beaucoup de retour sur l'utilité de ce blog !

Anonyme a dit…

Bonsoir Eric,

Je viens pour confirmer que ce blog est bien plus qu'utile...La richesse, la variété et bien plus encore...
J'espère par ce message te convaincre de continuer tous ces magnifiques sujets sur le même rythme.
Très grand merci.

Amitié

Brigitte(Marseille)

Catherine Bondy a dit…

Merci Eric,
je partage (^_^)
Belle journée à toi.

Anonyme a dit…

Oui il faut continuer ( si tu le veux bien naturellement ). J'ouvre chaque matin mon ordinateur sur ton blog, depuis 5 ans au moins et commence ma journée avec ton post. Tu donnes, je reçois..et souvent je transfère à d'autres... Je ne TE fais pas de commentaire certes, mais commente avec moi-même souvent... Tu es un passeur et pour celà Merci !
Francine C.167

philippe a dit…

Je que je te demande c'est de continuer ce blog même si ne plus de message journalier.

Merci compagnon du chemin.

philippe a dit…

Salut,je corrige:même si ce n'ai plus de message journalier.

Bon vent.