lundi 30 décembre 2013

Unis pour la diversité...


La diversité, c'est dire le principe primordial du vivant, est menacée. Peu à peu, semblable au mazout échappé à la soute des cargos, l’uniformité étale sur le monde sa marée noire. Partout la réduction, le nivellement, le mélange contraint, l'infâme melting-pot-en un mot l’entropie - poursuit son œuvre de mort. De même qu’ont disparu déjà des milliers d’espèces — insectes, mammifères, plantes - disparaissent peu à peu les innombrables façons qu’il y a pour l’homme d’être au monde.


Les cultures et les ethnies qui ont survécu au centralisme, à la colonisation et à l’unitarisme économique sont désormais exposées à la mort sous anesthésie de l'assimilation. Les corps de métiers ont été fondus aux hauts fourneaux de l’industrialisation, les régions gobées par les nations, les nations par le stratégisme planétaire. Partout, une « normalité » despotique aplanit le relief mouvementé du paysage humain — et jusqu’aux deux principes qui tenaient le monde en balance : le yin et le yang — féminin/masculin — dont la compression en un avatar unique et pitoyable est en oeuvre. 

Les Ages de la vie 
Par Christiane Singer

6 commentaires:

Rudy a dit…

100% d'accord avec toi. Le monde sauvage, la sensibilité, les solidarités, les arbres, les plantes sont piétinés... Bref est piétiné tout ce qui a de l'importance et du sens dans la vie... Ce monde me fait peur et m'attriste tous les jours un peu davantage... Quel gâchis.

Unknown a dit…

Jean-Jacques Rousseau a écrit ceci :
Jean-Jacques Rousseau :

"Quand d'un côté l'on considère les immenses travaux des hommes, tant de sciences approfondies, tant d'arts inventés, tant de forces employées ; des abîmes comblés, des montagnes rasées, des rochers brisés, des fleuves rendus navigables, des terres défrichées, des lacs creusés, des marais dessechés, des bâtiments énormes élevés sur la terre, la mer couverte de vaisseaux et de matelots ; et que de l'autre on recherche avec un peu de méditation les vrais avantages qui ont résulté de tout cela pour le bonheur de l'espèce humaine ; on ne peut qu'être frappé de l'étonnante disproportion qui règne entre ces choses."
Cet écrit reste toujours d'actualité...

Acouphene a dit…

Superbe ! Merci pour cet extrait de Rousseau !
Oui Rudy et la tristesse a besoin de se changer en action...

Unknown a dit…

Être conscient ce n'est pas être triste. Il faudrait toujours savoir distinguer les deux notions... C'est bien sympa ces commentaires sur tous ces sites mais concrètement on se rencontre et on agit quand ensemble ?
Il n'y a plus que du virtuel même concernant Christiane Singer... Mais à quoi sert le virtuel sinon à rien ?

Acouphene a dit…

Oui beaucoup de virtuel...Agissons alors ensemble avec l'inconnu (virtuel)...

Unknown a dit…

Je m'appelle Rudy Hadoux.
Ma remarque est générale.
Tout est devenu payant. Et même les sites gratuits comme le tien sur un être qui m'est cher Christiane Singer servent à quoi si les gens ne rentrent pas en contact ?