mardi 15 novembre 2011

De la philosophie à la spiritualité avec Alexandre Jollien (1/5)

Les ouvrages d’Alexandre Jollien sont pétris de philosophie et de spiritualité. Si sa philosophie ne peut être réduite à une seule étiquette, puisqu’elle se rattache surtout à l’histoire de la philosophie plutôt qu’à une seule école, sa spiritualité est aussi difficile à cerner clairement. Alexandre Jollien se reconnaît chrétien, mais il se nourrit également d’autres spiritualités. C'est le constat des limites de la raison qui le conduit à davantage prospecter dans les domaines de la méditation et du zen par exemple.


Partie 1 : 25mn




Aujourd'hui écrivain, marié et père de trois enfants, Alexandre Jollien a souvent été défini par son handicap, souligne la Radio Suisse Romande (RSR) dans un communiqué. L'infirmité motrice cérébrale dont il souffre l'a conduit à vivre plus de 15 ans en institut spécialisé. Il y découvre la force de l'esprit mais également la joie au coeur de l'effort, de la défaillance, et de la différence. La philosophie s'ouvre à lui d'abord via Socrate, son premier étonnement philosophique. Il se fait connaître avec son ouvrage "Éloge de la faiblesse", paru en 1999 et réédité tout récemment. Puis suivent "Le Métier d'homme", "La Construction de soi" et "Le philosophe nu" (2010) qui connaissent tous un franc succès.
Alexandre Jollien s'ouvre à la spiritualité. Poussé par une soif de compréhension et de découverte, il s'efforce de ne jamais dissocier ses différentes vocations de ses quêtes intellectuelles et spirituelles.

4 commentaires:

Marie Surya a dit…

Son regard est particulièrement transparent ; ses yeux sont des portes où je peux entrer dans son espace bienveillant...
C'est une grande douceur , merci pour cette photo, associée à ce que l'on sait de lui ...

Acouphene a dit…

Merci Gandha... Bonne journée !

FRANKIE PAIN a dit…

merci de nous faire connaitre des être rare et courageux
merci à vous deux

Anonyme a dit…

une spiritualité vévue...
merci Eric pour ces entretiens tres riches.

guy bxl