dimanche 9 octobre 2011

Michael Lonsdale et l'Amour

Le 6 octobre est paru L’Amour sauvera le monde ­(Philippe Rey), un choix très personnel qu’a fait Michael Lonsdale des plus belles pages de la littérature et de la poésie chrétiennes... En voici des extraits...

« Dostoïevski a écrit cette phrase devenue célèbre : “La beauté sauvera le monde.” J’ai longtemps nourri cet espoir, moi aussi, puisque la confiance en l’art a guidé ma vie de comédien et d’acteur.


Pourtant, de la beauté, j’ai ressenti les limites. Elle élève les sentiments, guérit, soulage, donne une raison d’avancer, de faire un effort sur soi-même. Mais elle ne peut pas retourner une âme, la diriger vers une lumière neuve.
Cela, seul l’amour le peut.


Oui, je le crois profondément, c’est l’amour qui changera le monde. Le véritable amour, celui qui unit Dieu à toute Sa création. Le jour où les hommes répondront à cet appel d’amour, ils en seront transformés, et le monde sera sauvé.
L’amour de Dieu permet de découvrir à quel point l’être humain est extraordinaire, quel qu’il soit. Chacun d’entre nous est une espèce de trésor, même si nous sommes mal fichus et par moments insupportables. C’est magnifique, une personne – magnifique, ce qu’il y a en elle de paix, de chagrin, de joie. Le genre humain est un sujet de contemplation pour moi, de plus en plus : je vois Dieu dans les êtres, je sais qu’Il est là, même si caché souvent, parfois enfermé, muré dans beaucoup d’individus qui ne Le connaissent pas et qui en souffrent. À ceux-là, je dis qu’il existe quelque chose qui peut leur changer la vie, les rendre plus heureux…


Si j’ai choisi de partager mes plus belles pages chrétiennes, c’est une manière pour moi de rendre hommage à ces hommes
et ces femmes – saints, moines, religieuses, prêtres, écrivains, personnes ordinaires – pétris de la parole du Christ, qui m’ont accompagné au long de ma vie. De saint Benoît et sa règle monastique à sœur Emmanuelle, militante si généreuse ; de saint Augustin à l’âme fervente au père Christian de Chergé et son cœur fraternel ; de Pascal et ses fulgurantes intuitions à sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus dans son abandon total au Christ, en passant par des écrivains chers à mon cœur – Villon, Chateaubriand, Hugo, Verlaine, Jammes, Claudel, Bobin… –, j’aimerais faire connaître leur lumière, leur foi, leur profonde sagesse humaine. »


Un acteur immense animé par la foi
Monument du cinéma français né en 1931, cet acteur s’est imposé dans les films de la nouvelle vague. Il a joué avec les plus grands et pour des productions internationales comme le Nom de la Rose ou le James Bond Moonraker. Récemment, son interprétation de frère Luc dans Des hommes et des dieux, grand prix du jury à Cannes en 2010, a bouleversé des millions de spectateur.
Il n’a jamais caché la foi qui l’anime et son engagement auprès de la communauté charismatique de l’Emmanuel.


Source : La Vie

4 commentaires:

Marie Surya a dit…

OUI , évidemment que c'est l'amour qui changera le monde ...mais ,
tant qu'il y aura des blessures non reconnues , non identifiées et surtout non soignées et cicatrisées , l'amour...
le véritable amour ...
ne pourra pas se manifester , non ?

J'y crois , et cela prendra du temps , beaucoup de temps !
Nous sommes chacun , en chemin vers la libérations de nos mémoires limitantes ... c'est le but de notre incarnation , non ?

Ce n'est qu'un point de vue ,
bien sûr !
A chacun le sien...

Acouphene a dit…

Je pensais à toi en me disant tiens Catherine n'a pas mis un commentaire.
En accord avec toi mais rien n'empêche d'aimer, (la tentative d'amour ou le devoir d'humanité) même en étant blessé.
Bon dimanche !

Aujourd'hui Demain a dit…

Un très beau témoignage... Je ne savais pas, en même temps cela ne m'étonne pas non plus finalement, je ne savais pas que Michael Lonsdale était engagé dans un si beau chemin spirituel... Merci pour ce partage.

Marie Surya a dit…

Oui éric,
aimer avec ses blessures ,
oui !
ET , s'occupper de ses blessures ,
sinon , l'amour ressemble trop souvent à un chantage !
( ex: si tu ne m'aimes pas ...)
(après tout ce que j'ai fais pour toi ...)
(je t'aime plus que toi...)
etc...