dimanche 21 août 2016

Sur le chemin avec Christophe Massin

Gratitude 

Comment l’homme méfiant et critique que j’étais a-t-il pu s’ouvrir à la confiance ? 
Sans discussion possible, je dois ce trésor aux rencontres qui ont jalonné ma vie. 

Arnaud Desjardins m’a fait découvrir le monde de la sagesse orientale et tout particulièrement l’enseignement de son maître Swami Prajnanpad. Ce cheminement m’a donné les clés indispensables pour me connaître, me comprendre et m’accepter avec mes forces et mes failles. Plusieurs grandes figures spirituelles m’ont laissé une marque inoubliable, en particulier la joie pétillante, débordant d’amour de Kangyur Rinpoché, le regard ouvert sur l’infini de Mâ Ananda Moyî... 
L’évidence de leur rayonnement a chassé le doute de mon esprit, me prouvant la réalité d’une dimension sacrée dans l’existence. La direction m’était montrée ! Il restait le travail patient de fourmi... Arnaud à deux reprises m’a accordé sa confiance pour des choix importants qui l’engageaient, inscrivant ainsi en moi que j’en étais digne. Outre son accompagnement j’ai reçu des aides précieuses de plusieurs personnes : Denise Desjardins, par son engagement sans réserve m’a communiqué le goût de la ténacité pour dépasser ma peur fondamentale ; Josette Martel m’a fait expérimenter une écoute totalement ouverte, tranquille qui me laissait l’espace pour me déployer en toute confiance ; Michel Argod avec ses mains si intelligentes et sensibles a libéré les tensions profondes inscrites par la peur dans mon corps ; Daniel Morin m’a montré que tout était là, dans l’instant, qu’il n’y avait pas à chercher plus loin pour me détendre en confiance ; Lee Lozowick m'a poussé dans mes retranchements en mettant en cause mes conditionnements et mes rigidités, ce qui m’a encouragé à prendre des risques ; j’ai pu expérimenter, grâce aux séminaires de Jacques de Panafieu, une qualité de confiance d’une extrême simplicité qui a touché le cœur de mon être. Toutes ces relations et tant d’autres belles rencontres ont contribué à développer la confiance en moi, en l'autre et en la vie. Quant à la confiance absolue, les germes plantés dans mon cœur au contact des sages que j’ai pu approcher croissent et m’emplissent de plus en plus. 
Ils se nourrissent de la pratique de l’acceptation, du questionnement intérieur dont j’ai découvert toute la valeur...


Christophe Massin
Une vie en confiance p.169




2 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour cette nourriture du dimanche matin, au réveil; elle abreuve ma soif de vie, quelle que soit la forme que celle-ci prenne!
Nicole

Acouphene a dit…

Bon chemin Nicole !