samedi 16 janvier 2016

Les conseils de Patrick Pelloux pour chercher le bonheur


L’urgentiste et chroniqueur à Charlie Hebdo a perdu ses amis dans l’attentat perpétré le 5 janvier 2015 contre le magazine satyrique. Un an après, il s'est confié à La Vie sur sa quête spirituelle. Voici ses conseils spirituels.

1. Prenez soin de vous et des autres
Par mon métier, j’avais déjà conscience de la fragilité de l’existence, mais maintenant c’est autre chose. Tel un parfumeur qui extrait le nectar des plantes, je tente désormais de savourer chaque instant. Prendre soin de soi, c’est aussi s’écouter et respecter son corps en faisant du sport, en pratiquant une forme de méditation, en dormant suffisamment. Prenez soin des autres aussi, en essayant de soulager leur souffrance, en leur offrant votre présence. Une mode dirait que d’être gentil est ridicule. C’est un des plus beaux compliments que l’on puisse faire à quelqu’un.

2. Soyez dans l’action
Certains jours, je n’ai qu’une envie : rester avec mon chat, dans mon lit. Mais je m’oblige à y aller, à me lever. C’est là que je puise ma force. La force dans l’action. J’ai toujours été comme ça, avec un petit côté soldat de la santé ! C’est ça qui m’a aidé à tenir. Là-dessus, Charb m’a beaucoup appris : pour cet homme courageux, vaillant, discipliné, il fallait toujours travailler, continuer, ne pas se lamenter. Son enseignement est un moteur.

3. N’ayez pas peur du changement
J’arrête mes chroniques à Charlie Hebdo car je dois passer à autre chose. Ce choix n’est pas facile mais il est essentiel dans la vie de savoir rompre, se séparer, pour avancer. Peu à peu, je réoriente ma vie, je m’attèle à d’anciens projets laissés de côté. Je suis moins dans l’immédiateté, lis davantage, renonce aux choses qui n’ont, à mes yeux, plus d’intérêt pour moi. Je fuis ce qui est désagréable aussi, comme la méchanceté que certains peuvent avoir. Je n’ai pas de temps à perdre.



4 commentaires:

Corinne Ilves a dit…

Elles vont me manquer, vos "chroniques" M'sieur Pelloux.. Mais j'vais pas en faire une maladie :-) Bonne chance à vous. Et merci.

Claire Roig a dit…

J'aime beaucoup ce témoignage ainsi que la phrase qui conclut l'article : "Je n'ai pas de temps à perdre." Savoir ce qui est bien pour soi n'est pas toujours évident. C'est un long apprentissage. J'ai mis de longues années à le savoir.

Acouphene a dit…

Bonne route Corinne !

Acouphene a dit…

Merci de ton passage Claire ! Le chemin se poursuit...