lundi 25 juillet 2011

A l'extérieur de nous-même ? par Andrew Cohen

La seule chose qui nous maintient en esclavage est la croyance, non mise en question, que quelque chose de fondamental nous manque. Donc, par ignorance de notre état naturel, nous nous attachons aux gens et aux choses, convaincus que grâce à ces liens nous trouverons le bonheur et la satisfaction. 
Mais cela ne marche jamais ainsi. Car là où il y a attachement, il y a peur de perdre. Et là où il y a la peur, il ne peut jamais y avoir de véritable bonheur ou de satisfaction profonde. C'est la révélation de l'Éveil elle-même qui nous montre tout ceci directement — la vérité pérenne que le véritable bonheur et la seule satisfaction durable sont en nous-mêmes en tant que notre Vrai Soi, notre état naturel, déjà plein et intègre tel qu'il est. 
Mais dans ce monde d'obscurantisme, nous sommes tous profondément conditionnés à croire que le bonheur et la satisfaction se trouvent quelque part en dehors de nous-mêmes. Quand nous voulons véritablement être libres, nous renonçons à cette façon de penser. Nous la laissons tomber parce que nous avons eu des aperçus du bonheur profond qui est déjà présent au fond de notre conscience, un contentement continu qui ne sera nôtre que lorsque nous aurons enfin cessé de chercher à l’extérieur de nous-mêmes.

Extrait de Vivre l'Eveil, de Andrew Cohen, Ed. Le Club

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Magnifique est VRAI, l experience et le temps nous l apprend tout est a moi rien est a moi comme disait swami P...mais pas toujours simple car nous sommes en quelques sortes conditionner par cet attachement ...comme dit Arnaud D mendiant de l amour ! ah la la que c est Vrai!!!
bravo pour votre blog et jolie philosophie de la vie !
Sinceres salutations
Axelle ...

Acouphene a dit…

Merci beaucoup Axelle !
A bientôt !

Anonyme a dit…

c est toujours un plaisir de venir quelques fois mediter sur votre blog !! j adore!

Alissa a dit…

Une très belle réflexion. Merci pour le partage. Alissa

Acouphene a dit…

Merci Alissa !